Skip to content

La cartographie au service de la monarchie : la carte de Cassini

16 septembre 2013

See on Scoop.itARTPOL

« Carte de Cassini, détail de la feuille 125, Cherbourg.

 

La carte de Cassini, qu’il serait plus juste de nommer la carte des Cassini puisqu’elle tient son nom d’une famille de quatre géographes italiens installés dans le royaume à la fin du XVIIe siècle, est la première grande entreprise cartographique couvrant l’ensemble du territoire français. Elle se compose de 180 feuilles dont les levés, entamés en 1756, sont achevés en 1789. Elles ont été gravées sur des plaques de cuivre puis tirées à l’Observatoire de Paris entre 1757 et 1790. Destinées à être commercialisées auprès d’un riche public, certaines éditions ont, en outre, été aquarellées.

 

(…)

 

L’élaboration de la carte de Cassini est révélatrice de l’engouement du siècle des Lumières pour les travaux cartographiques et l’aménagement des réseaux de communication. Or, ce développement est étroitement lié aux progrès de l’absolutisme car, pour gérer plus efficacement le royaume, répartir et lever des impôts, tracer des routes et défendre ses frontières, le pouvoir royal a besoin de bien connaître le territoire dont il a la charge. (…) »

 

visuel: Carte de Cassini, feuille 125 (détail : Cherbourg)

See on www.histoire-image.org

Publicités

From → Uncategorized

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :