Skip to content

Art, histoire et actualité culturelle – Art, politique et « vie moderne » – Le Réalisme

19 juin 2013

See on Scoop.itARTPOL

« La peinture réaliste s’affirme en contradiction avec les idéaux moralistes qui avaient caractérisé l’art académique.

 

Le passage d’une économie encore largement agricole à une économie de type industriel est à l’origine d’une spectaculaire croissance de la population urbaine et, parallèlement, d’une sensible détérioration des conditions de vie du nouveau prolétariat urbain. L’idéalisme humanitaire du XVIIIe siècle cède alors la place à une ardente exigence de réformes politiques et sociales,contrée par l’opposition intransigeante d’une élite résolue à maintenir ses privilèges. Un affrontement violent est inévitable. Au centre de débats passionnés, le socialisme radical de Marx et de Proudhon et les œuvres littéraires de Zola, Baudelaire et Dickens puisaient à des sources communes :  conséquences de l’industrialisation, opposition entre le bien-être de la bourgeoisie et la misère des classes prolétaires, entre l’élégance des nouveaux quartiers résidentiels et la dégradation des bas-fonds. Dans le domaine des arts plastiques, ces mêmes thèmes trouvèrent à s’exprimer au sein du mouvement réaliste… »

 

(…)

 

visuel: Menzel (Adolf von) – La forge

See on www.aparences.net

Publicités

From → Uncategorized

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :