Skip to content

Berlin : quand l’art fait le Mur

30 mai 2013

See on Scoop.itARTPOL

 » La collection « Artistes pour la liberté », mise aux enchères le 6 juin, réunit des oeuvres créées à partir de fragments du mur de Berlin.

 

11 novembre 1989. Dans le séisme provoqué par la chute du mur de Berlin s’ouvre une parenthèse inattendue. Le violoncelliste Mstislav Rostropovich, accouru de Paris avec son instrument, vole une chaise et, devant Checkpoint Charlie, interprète les suites de Bach. Les voisins s’attroupent, les journalistes affluent ; l’image demeure de cet homme célèbre et déjà vieux, passé à l’Ouest dans les années 1970 avant d’être déchu de sa nationalité soviétique, qui célèbre la liberté retrouvée des Berlinois de l’Est. Ce moment d’histoire et d’art, Sylvestre Verger le donne comme exemple pour faire comprendre le sens de sa collection. Entre 1991 et aujourd’hui, il a rassemblé des oeuvres créées à partir de fragments du Mur – elles seront mises aux enchères, le 6 juin, par la maison Pierre Bergé et associés.

 

La collection se constitue dès 1990. Plusieurs grands artistes internationaux remploient alors des sections de béton vierges prélevées à Berlin… »

 

 

visuel: David Mach, « Le monstre constructeur », 1990 (Marion Cocquet/ Le Point)

See on www.lepoint.fr

Publicités

From → Uncategorized

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :