Skip to content

Dessinateur de presse pendant la Grande Guerre : observateur critique, journaliste engagé ou bourreur de crânes ? Journée d’études le 4 octobre 2013

24 mai 2013

See on Scoop.itARTPOL

 » Journée d’études, Salon du dessin de presse et d’humour,…

 

A l’arrière dans la presse quotidienne ou hebdomadaire, au front dans les journaux de tranchées ou dans des caricatures brandies au visage de l’ennemi, sous forme de cartes postales publiées à des centaines de milliers d’exemplaires ou encore d’affiches, lors d’expositions, dans des monographies illustrées ou même des tracts lancés par avion, le dessin satirique accompagne la Première guerre mondiale. Chez les belligérants d’abord, mais également dans les pays neutres, le dessin satirique inonde le quotidien, tandis que le dessinateur, souvent comparé à un soldat, intègre l’imaginaire guerrier et se voit attribuer l’incroyable mission de dire la « vérité » sur l’adversaire, pour mieux éclairer le monde… »

See on www.caricaturesetcaricature.com

Publicités

From → Uncategorized

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :