Skip to content

Célébrations de la Révolution sous la IIIe République

5 mai 2013

See on Scoop.itARTPOL

Le 14 juillet 1880. Alfred ROLL – La Célébration du centenaire des Etats-Généraux de 1789,[…], 5 mai 1889.

 

Les élections municipales et sénatoriales de 1879 consacrent la victoire des républicains sur les royalistes. Le 30 janvier le monarchiste Mac-Mahon démissionne ; un républicain, Jules Grévy, devient président de la République après une décennie d’une étrange République laissée aux mains des monarchistes. La refondation institutionnelle du pays est marquée par une série de célébrations et de commandes publiques qui exaltent l’héritage de 1789 et inscrivent la Troisième République dans la continuité de la république originelle. La consécration du 14 juillet comme fête nationale compte parmi les mesures les plus symboliques : elle célèbre la prise de la Bastille autant que de la fête de la Fédération, premier anniversaire de l’évènement, qui avait marqué l’éveil d’une conscience nationale.
La commémoration révolutionnaire va également devenir l’instrument de légitimation d’un pouvoir républicain menacé : l’État orchestre opportunément le centenaire de la Révolution pour neutraliser la crise boulangiste et renforcer sa popularité. En souvenir de l’ouverture des États Généraux de 1789, la date du 5 mai…

 

… (suite de l’article en cliquant sur le titre)

See on www.histoire-image.org

Publicités

From → Uncategorized

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :