Skip to content

L’ART DE NE PAS FAIRE DE VAGUE

23 avril 2013

See on Scoop.itARTPOL

« TRIBUNE : Autour du travail de Mounir Fatmi et de la censure dans l’art. Depuis quelque temps nous assistons à différents types de censures en France, au profit d’expositions mettant en avant luxe,…

 

/…/

 

Puisque plus personne ne doit être brusqué, les institutions, les artistes et le public doivent-ils se contenter d’un art lisse, légèrement acidulé, édulcoré mais sans aucune aspérité ? Un art spectacle, aux sensations immédiates, rapidement consommable et digérable ? Un art qui ne génère plus aucune réflexion quant à la situation de notre société (locale comme globale) ? Bref, un simple art de la distraction. L’art doit porter la critique, il doit être le grain de sable qui va enrayer la machine à produire ce spectacle aliénant et excluant, ainsi que cet état de contemplation lobotomisée. L’art doit être subversif, politique, résistant et radical afin que notre conscience collective, que notre imagerie collective ne s’affaiblisse pas. Retirer les œuvres aux contenus politiques revient à priver le public de regards critiques envers nos modèles sociétaux vacillants. »

See on inferno-magazine.com

Publicités

From → Uncategorized

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :