Skip to content

SANG, FEINT, SENS, FAIM, SANS FIN(S)…

29 juin 2008

dernière version: 20080703, 12H00

 

Du sens… sur la toile, sur les mains…

Hommage…à l’auteur du tableau que j’utilise depuis quelques semaines comme image de mon profil (avant que je ne sois tenté d’en changer… ;-D) : Delacroix – La Liberté guidant le Peuple.

Sens, Fin(s) de l’Art (dont la peinture) : une question récurrente, qui n’a pas forcément de réponse universelle, dans le temps et l’espace humain terrestre…

Peindre quoi ? Pourquoi ? Comment ? Pour quoi ? Pour qui ?

Sens, Fin(s) d’un blog…

L’Art (dont la peinture), notamment pour donner, proposer du sens, des sens à l’existence, à l’histoire passée, la sienne, celles de ses semblables, en cours, à venir, à construire, de la signification aux choses…et donner une ou plusieurs « directions », des fins, et peut-être des moyens, impulser, anticiper, … donner une structure… un fil conducteur, ou participer à un mouvement, l’accompagner, s’y joindre, pas seulement le suivre…

A défaut de « Mourir pour des idées »… (merci Georges), lui-même, Delacroix engage là son art au service d’une cause à laquelle il croit, sans pour autant être un peintre de « propagande », sa création dépassant les partis-pris, dans une dimension allégorique.

L’Amour de la Liberté. Liberté de l’Amour. La Liberté, comme l’Amour, c’est la Vie. Pas la Vie qui végète, la Vie qui survit, qui sous-vit, inassouvie. La Vie, toute la Vie, rien que la Vie, encore la Vie, toujours la Vie !

La conscience politique. L’actualité de son époque. L’engagement. Le changement. La détermination. L’Amour des gens. La sensualité. L’action exacerbée. L’Histoire, en train de se faire…, qu’on est en train de faire, acteur et réalisateur à la fois, et tant d’autres références… Peu de peintres ont su conjuguer ces aspects avec tant de pertinence et de réussite. Avec, qui plus est, une puissance hautement symbolique, presque intemporelle, presque universelle. Presqu’un archétype. Une « somme », qui révèle sans doute un esprit « haut » et « fort »…

C’est ce résultat, en partant d’une situation, d’un contexte, et d’un concept initial qui m’intéresse et me « transporte »… Un tableau stimulant, bien mieux qu’une image pieuse, une icône « inversée », non faite pour la vénérer, l’idolâtrer, et se fixer-figer, mais s’y repérer, s’y « guider », pour agir, avancer, comme la scène-même qu’elle figure…

Anecdotiquement, le tableau a encore été repris (un extrait) récemment par un groupe anglo-saxon je crois « à-la-mode » en pochette de son disque…

Delacroix n’a pas peint d’œuvres directement en rapport avec l’Amour, même si certains tournent autour du thème… (les Femmes d’Alger, la Mort de Sardanapale, …) A défaut, voici deux superbes portraits, aux émotions contrastées.

Delacroix – George Sand

Delacroix – jeune orpheline au cimetière

http://fr.wikipedia.org/wiki/Eug%C3%A8ne_Delacroix

http://vangauguin.boosterblog.com/

Publicités

From → Non classé

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :