Skip to content

QUELLE CONQUE!

7 mai 2008

peintures d’amour (suite)

Redon, grand maître pour suggérer mystères et émotions avec « seulement » quelques contrastes de formes colorées à la limite de l’abstraction, a exceptionnellement abordé l’Erotisme. Pourtant, on est incertain de ne voir dans cette « Venus » qu’une déesse discrète émergeant d’une conque… Et quand, pas tout à fait sûr de ses intuitions, pour s’assurer de l’ambiguité latente que nos sens attentifs ont cru pressentir, on a vérifié l’aspect formel et coloré de l’ouverture d’une conque, on se dit alors que cette Venus ne nous cache plus grand chose et n’est vraiment pas quelconque…
Redon peignit une autre Venus intitulée « Naissance de Venus », graphiquement plus dynamique, plus mystérieuse, comme à son habitude, plus pudique et plus connue du public, mais aussi hélas, surtout pour une déesse de la Beauté et de l’Amour, totalement dénuée de suggestion sensuelle…

visuel: Redon (Odilon) – Venus (pastel)
Publicités

From → Non classé

One Comment
  1. merci de faire découvrir ce bijou discret méconnu, conciliation entre la naissance pudique et virginale et la mise en abîme de l organe vaginal qui contient à lui seul l’éternel féminin, au delà du fantasme et de l’idéal la beauté du contraste azur et or scinde la frontière entre les terribles aspirations concrètes et terrestres du sexe faible et la sublimation de l artiste, dieu que la femme est belle quand elle oublie d ‘en être une.Adonis

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :