Skip to content

DES BAISERS A LA PELLE… OU L’ART DU FRENCH KISS…

2 mars 2008

peintures d’Amour (suite)

… ou encore « Quand l’art nous en bouche… un coin »(vraiment, ce sujet m’aspire, heu, m’inspire)

Le baiser (et la langue?) n’entre pas… dans le type de thèmes que traitaient Gauguin ou Van Gogh. Dans l’essentiel de leur oeuvre, c’est dans la technique, dans le comment on traite le sujet que ça se passe, plutôt que dans le choix même du sujet pour lequel on reste dans un schéma traditionnel portrait-paysage-nature morte, à de très rares exceptions près (comme « D’où venons nous… »). Pourtant, à leur époque, çà se fait, notamment chez les romantiques, les symbolistes, même antérieurement, chez les classiques du baroque-rococo.

Plus tard des expressionnistes ou assimilés, peut-être sous l’influence du grand « ancêtre » Munch, y reviendront, dans la vaste multitude de leurs motifs de représentations, experts à s’intéresser au quoi, au pourquoi, et au comment des choses de la vie, toutes les choses de la vie, dans leur vie, en général, et donc dans leur traitement pictural, en particulier, tout logiquement.

Dans l’art contemporain, c’est Lichtenstein qui s’y colle…, maître du pop-art proposant les nouvelles icônes « clichés » de l’époque, parfois ironiquement, nous gratifiant même de plusieurs versions, mais celle ci est la plus fougueuse, même si elle n’atteint pas la notoriété de celui de Klimt, les autres versions tenant plus d’une étreinte à peine chaleureuse, d’une accolade tiède, qu’autre chose…

Apparemment, là, elle en pince!… Ca sent le french kiss à pleine langue…

visuel: Lichtenstein – Kiss

http://fr.wikipedia.org/wiki/Roy_Lichtenstein
http://de.wikipedia.org/wiki/Roy_Lichtenstein
http://fr.wikipedia.org/wiki/Baiser
http://fr.wikipedia.org/wiki/Baiser_amoureux
http://en.wikipedia.org/wiki/French_kiss
……

http://vangauguin.boosterblog.com/

Publicités

From → Non classé

2 commentaires
  1. remember the time that you rained all nightthe queen of siam in my armsremember the time that the islands sankbut nobody opened their eyesremember that time that the trees fell downthe wood crashing through the wallremember the sound that could wake the deadbut nobody woke up at allsomebody died for thissomebody died for just one kissremember the time that the sky went blackwe waited alone on the sandsremember the taste of the raging seabut nobody held out their handssomebody died for thissomebody diedfor just one kissjust one kissjust one kissJe partage « gentiment » et apprécie toujours, avec parfois de grands sourires, le regard que tu poses sur les objets de tes « délires ». Hum..remarquez qu’elle a soigneusement évité le : j’aime bien ce que vous faites.. :-)))

  2. Oh oh! Une cure de baisers!Voilà qui décoiffe!…;-D

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :