Skip to content

DANSE DANS LE RYTHME DE LA VIE QUI VA

30 novembre 2007

______

La Fête, elle peut bien-sûr figurer directement dans le titre d’une oeuvre, en espérant que le titre et la toile soient en cohérence, mais elle peut aussi être, même si le titre est autre, dans ce qui est montré, et çà on peut le constater très rapidement et facilement, si on oeuvre… dans le domaine figuratif, ou dans ce qui est suggéré, dans l’art abstrait, et là, c’est moins facile, évidemment, c’est selon les gouts, les références, les émotions de chacun.

Ainsi, nombre de toiles baptisées sous le signe de la Danse, reflètent en fait l’esprit de la Fête, joie, bonheur, exubérance, etc…

Rubens est, avec Breughel, Watteau, et quelques autres, l’un des peintres ayant le plus traité de ces thèmes, Fête, Danse, Banquet, Festin, Bacchanales… entre les grandes bouffes fédératrices et orgiaques d’Astérix, notamment dans le festin rituel des fins d’albums (qui, d’ailleurs, a purement et simplement repris, à sa manière une tablée de Breughel, dans l’une de ses aventures…) et Kusturica… (Remarquez dans l’arbre le musicien, çà ne vous rappelle rien?…). Quelle fraicheur, quel rythme, quel plaisir, quelle euphorie étourdissante!…

visuel: Rubens – Danse villageoise

______

______

Publicités

From → Non classé

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :